xs
sm
md
lg

Le site d’annonces gratuites spécialisé en immobilier résidentiel

Trouvez facilement votre logement en un clic

CREDIT IMMOBILIER : En cas de difficultés financières il est possible de réduire le niveau de ses mensualités

En cas de difficultés financières passagères (chômage ou baisse de revenus), vous pouvez faire jouer la clause de modulation, en principe prévue dans n’importe quel prêt immobilier. Cette disposition vous permet de demander à votre banque de faire baisser, de façon temporaire, le montant de vos remboursements mensuels, afin de les adapter au mieux à votre nouvelle situation. En fonction des conditions propres à votre banque, vous pouvez ainsi réduire de 10 à 30 % vos mensualités. Le plus souvent, cette clause ne peut toutefois être activée qu’après un à deux ans de remboursements effectifs. De même, cette diminution de vos échéances s’accompagne nécessairement d’un allongement de la durée totale de votre emprunt. Or, les établissements prêteurs limitent cette durée à deux ans maximum. À noter que cette opération peut entraîner des frais de dossiers. En cas de perte de la majorité de vos revenus et lorsque la diminution des mensualités ne suffit pas, vous pouvez demander leur suspension pure et simple si cette option est prévue dans votre contrat de prêt. Sachez que les offres de prêt immobilier qui prévoient cette possibilité autorisent, le plus souvent, un report d’une à douze échéances maximum et ce, à partir d’un à deux ans de remboursements effectifs. Mais attention, la suspension des mensualités de crédit ne s’applique pas aux primes de l’assurance emprunteur qui doivent, continuer à être réglées chaque mois. A l'instar de la baisse temporaire de vos échéances, leur report entraîne inévitablement un allongement de la durée de votre prêt immobilier, et par conséquent des intérêts supplémentaires. Avec la crise du Coronavirus Covid 19 on peut s'attendre à ce que nombre d'emprunteurs connaissant des difficultés de trésorerie soient contraints à ce type de solution.